Remèdes - La chirurgie des varices des membres inférieurs

Posted on

25/07/2013 Les varices sont des veines, le plus souvent localisées au niveau des membres inférieurs, dont le fonctionnement est altéré.

Dr Toledano : “Il existe trois types de techniques permettant de traiter des varices des membres inférieurs, parmi lesquelles la sclérothérapie, les techniques endoveineuses et enfin la chirurgie. Les saphènes sont des situés dans les membres inférieurs qui permettent au sang désoxygéné de remonter en direction du pour s’y recharger en . La veine grande saphène ou veine saphène interne parcourt la partie interne de la jambe du pied jusqu’à l’ où elle se jette dans la veine fémorale. La veine petite saphène ou saphène externe remonte derrière le mollet et se jette dans la veine poplitée à l’arrière du genou. Ces veines, l’une externe, l’autre interne, longent toute la jambe depuis la cheville jusqu’à l’aine, en passant à l’intérieur de la cuisse ou derrière le mollet. Les varices aux jambes sont visibles le long des membres inférieurs. La sclérothérapie par injection peut être utilisée pour les veines variqueuses superficielles, les veines variqueuses résiduelles ou récurrentes après une opération et les varicosités afin de supprimer la veine variqueuse. C’est une maladie bénigne mais qui peut entrainer des complications si elle n’est pas traitée : Traitement des varices : Remarques sur la chirurgie au Laser Endoveineux : La radiofréquence est une technique non invasive pour le traitement des varices des membres inférieurs, apparue dans les années 2000.

Traitement des varices Remède naturel contre les varices Douleurs de varices Chevilles gonflées Varices aux jambes Veines bleues Pourquoi des varices Crampes dans les jambes Soins de varices Maladie évolutive

  • à la cheville et au genou (stripping court) ;
  • à la cheville et à l’aine (stripping long).

3) Le stripping ou éveinage : Définition : ablation chirurgie d’une veine superficielle

Ecrit par: Dr Chantal Guéniot Il est désormais loin le temps où une simple opération des dents de sagesse ou un stripping des varices nécessitaient une hospitalisation sur plusieurs jours. Elle consiste à injecter un mélange de liquide sclérosant avec un gaz (émulsion) dans une veine variqueuse pour la supprimer. Au niveau des membres inférieurs, les varices sont visibles sous la peau. Cette technique consiste à enlever la veine principale des membres inférieurs (la veine saphène) en effectuant deux petites incisions à la cheville et au pli de l’aide. Selon sa nature, l’acte chirurgical peut se faire sans hospitalisation (chirurgie ambulatoire) ou exiger un séjour de quelques jours à l’hôpital (en particulier pour le stripping). Les douleurs, qui apparaissent quelques jours après l’opération, sont normalement peu importantes, mais vous ne devrez pas vous effrayer de voir vos jambes couvertes de quelques bleus après un stripping. L’étude porte sur 56 réinterventions poplitées après chirurgie initiale saphène externe pour varices essentielles ( soit 49 reflux résiduels saphène externe et 7 ablation de veine fosse poplitée). Les 56 réinterventions poplitées pour récidives sont réparties entre 49 réinterventions pour une saphène externe résiduelle et 7 interventions pour ablation d’une veine perforante poplitée. Or dans notre étude, le reflux dans une veine fosse poplitée survient plus fréquemment chez un patient déjé opéré d’un reflux saphène interne.

Faites un choix de traitement des varices au laser efficacement à l’aide de la Clinique Épilation Laser Plus du Dr. Marc Merizzi

  • un éveinage : extraction des veines superficielles,
  • une crossectomie : ablation d’une partie de la veine saphène.

Dans la description du stripping saphène interne long , on doit garder à l’esprit que cette technique est conçue pour être réalisée sous anesthésie loco régionale et en ambulatoire.

Cette procédure permet souvent de décroiser la saphène de l’artère honteuse externe qui passe en avant de la veine saphène interne dans 35 % des cas [5]. Les complications neurologiques du stripping saphène sont essentiellement représentées par les lésions des nerfs saphène interne et saphène externe. Le plus souvent, elle est réalisée sous anesthésie générale, ou rachianesthésie (dans ce cas, seuls les membres inférieurs sont “endormis”), rarement sous anesthésie locale. Les lésions neurologiques, avec atteinte du nerf sural, peuvent également survenir après stripping de la veine petite saphène. Les varices sont le résultat d’une altération fonctionnelle de certaines veines, notamment les veines dites saphènes internes et externes des membres inférieurs. La technique la plus ancienne, le stripping, consiste à retirer la veine, à partir d’une incision au niveau de l’aine. Cette chirurgie des varices s’appuie quasi exclusivement (99,4 %) sur le stripping, contrairement à la plupart des pays européens, où d’autres techniques plus récentes comme la radiofréquence ont été développées. Mais les suites sont bien plus confortables qu’après la chirurgie par stripping.» Enfin, la sclérothérapie consiste à injecter dans la veine malade une mousse sclérosante qui détruit la veine. Ce principe est appliqué depuis 1907, date à laquelle un chirurgien américain (W.W. Babcock) a décrit la technique du traitement des varices par ablation de la veine saphène.

La chirurgie des varices des membres inférieurs

  • un éveinage : extraction des veines ;
  • une crossectomie : ablation d’une partie de la veine saphène interne.

l’existence des patients qui présentent des varices sans que leur veine saphène ne soit atteinte ; ces patients, souvent jeunes, seraient-ils au stade précoce de la maladie ?

Ce réseau refluant superficiel finirait par créer un effet aspiratif dans la veine saphène (située dans le plan sous-cutané profond), engendrant un reflux dans un premier temps réversible. 2/ L’ablation des varices sans ablation de la veine saphène, même refluante. • Anatomique : la veine grande saphène est utilisée pour la réalisation de pontages cardiaques ou périphériques sur les membres inférieurs. la veine saphène peut être utilisée pour vidanger les varices vers les veines profondes. Les risques de lymphorrhée sont plus fréquents au niveau des reprises au pli de l’aine lorsqu’on réopère au niveau de la veine grande saphène. Les risques de troubles sensitifs sont plus fréquents dans les reprises de la fosse poplitée (derrière le genou) au niveau de la veine petite saphène. Les plus connues sont les varices des membres inférieurs. Dans l’ensemble les patients sont satisfaits et les résultats sont aussi efficaces que ceux obtenus par l’utilisation du stripping c’est-à-dire l’arrachement ou éveinage de la veine. L’opération se déroule le plus souvent en trois étapes : crossectomie, éveinage proprement dit (stripping) et l’élimination des petites varices résiduelles par microphlébectomie.

La gestion de la récidive après chirurgie des varices des membres inférieurs : chirurgie ou sclérothérapie

Une fibre laser est introduite dans la veine à travers une ponction veineuse à la jambe.

Pour le confort, il est souvent agréable de la porter plus longtemps et pour la prévention de la maladie veineuse, il serait intéressant de la porter tout le temps. Phlebology 2012 ; 27:368-73 Le stripping des varices consiste à enlever la veine saphène ainsi que tout le réseau veineux atteint par la varice. Le stripping consiste à arracher la veine saphène variqueuse, ainsi que toutes les veines reliantes, entre la varice et les veines profondes. Même si le stripping est aujourd’hui une technique très pratiquée, il ne faut pas oublier qu’il comprend l’ablation d’une partie de la veine saphène interne. Les varices sont des dilatations des veines superficielles des membres inférieurs qui deviennent ainsi tortueuses. Le temps moyen de traitement a été d’environ 3 à 5 minutes pour une saphène interne de cuisse. Certains facteurs augmentent le risque de développer des varices des membres inférieurs, notamment : la chaleur, la sédentarité, une , une station debout prolongée et une mauvaise circulation sanguine. Les varices peuvent se développer à un autre endroit : Le diagnostic des varices des membres inférieurs, est posé suite à un examen physique. Cependant certains chirurgiens, lorsqu’ils les associent au stripping, préfèrent pratiquer l’ensemble de l’intervention sous anesthésie génnérale ou rachianesthésie (seuls les membres inférieurs sont endormis).

Chirurgie des récidives de la grande veine saphène : la présence de varices diffuses sans tron résiduel saphène drainant est un facteur de mauvais pronostic pour le résultat à long terme

Quel qu’en soit l’endroit, l’opération des varices aura pour nous les mêmes objectifs : être une chirurgie mini-invasive, esthétique et sous anesthésie locale.

Cette intervention classique, aussi appelée « stripping », est utilisée dans les cas graves : elle consiste à extraire les veines atteintes de chacune des jambes en pratiquant de petites incisions. Contexte L’ablation des varices des jambes est possible en pratiquant une technique chirurgicale classique appelée éveinage (stripping). Le stripping des varices consiste à arracher la veine malade principale, ainsi que toutes les veines reliantes, entre la varice et les veines profondes. Selon la méthode ASVAL, la veine saphène, chargée de doubler la circulation sanguine dans les membres inférieurs, n’est donc pas à l’origine de la maladie variqueuse. Les varices situées sur les branches sont traitées dans le même temps ou secondairement par ablation chirurgicale (voir phlébectomies) ou par sclérose. Elle peut se produire spontanément chez une personne présentant des facteurs de risque de formation d’un caillot dans les veines profondes (voir ci-dessous). De plus, il s’agit d’une maladie chronique évolutive, et d’autres varices peuvent apparaître avec le temps.